Pour rendre les bénéfices apportés par l’ERP industriel plus concrets, nous avons décidé de nous glisser dans la peau d’un responsable de production ou d’un dirigeant de PMI. Nous vous embarquons avec nous !

Lors d’une journée type, le responsable de production arrive le matin et fait le tour de ses ateliers. S’il en croit le planning de la veille, ils devraient tourner à pleine charge. Cependant, certains jours, cela ne semble pas être le cas : une ligne de production peut être à l’arrêt. En consultant son ERP directement depuis son smartphone, il constate que plusieurs alertes ont été émises. S’en suit alors une journée marathon pour adapter la production en fonction des aléas.

7h30 : le changement d’équipe

Il est 7h30, il est l’heure de se rendre à l’atelier et d’assister au passage de relais entre les équipes de nuit et de jour. Des compte-rendus sont réalisés par les chefs d’équipe à chaque changement, il est donc temps de les consulter pour prendre connaissance des éventuels aléas survenus pendant notre absence. 

Cette étape donne le ton de la journée. Il arrive que tout roule : tous les collaborateurs sont présents, aucun arrêt de machine, aucun retard de livraison… Mais généralement, cela ne se passe pas toujours comme prévu. Aujourd’hui, par exemple, un opérateur est malade et ne peut pas venir travailler. Tout le planning de production est alors chamboulé. Comment pallier cette absence ? Le recrutement est une vraie problématique dans l’industrie : les missions sont parfois complexes, ne peuvent pas être réalisées par un intérimaire sans formation. Il faut alors prendre une décision : est-ce que je “perds du temps” pour former une nouvelle personne ou est-ce que je fais sans ?

Suivant la décision prise, il faut alors se connecter à l’ERP pour modifier le planning de la journée, reprogrammer des OF, gérer les urgences…

10h : panne de machine

gpaoComme un problème n’arrive jamais seul, voilà qu’une machine vient de s’arrêter. Il faut donc intervenir rapidement pour comprendre l’origine de la panne et résoudre rapidement le problème pour que cela n’altère pas le bon fonctionnement de la production. Aujourd’hui, avec les différents outils digitaux, il est possible de faire du préventif, en analysant les causes d’arrêts fréquentes, en faisant un entretien plus régulier des machines… Cependant, il arrive qu’il y ait des pannes malgré tout. Il faut alors analyser les causes et les répercussions et faire en sorte que cela n’arrive plus. Là encore, c’est dans l’ERP que tout se passe : les plans d’action sont établis, les différentes étapes tracées grâce au module GMAO…

11h : réunion avec les différents services

erp industrielLa réunion hebdomadaire se tient avec tous les responsables de service. Le but : faire l’état des lieux de l’activité de chacun pour disposer d’une vision actualisée des ateliers. Ces réunions, qu’elles soient hebdomadaires ou quotidiennes, sont indispensables pour un pilotage au plus près du terrain. Cela permet de définir les priorités, faire part des besoins ou des problématique et ajuster l’ensemble de la production en fonction. 

Au-delà de ces réunions, il est indispensable que les métiers communiquent entre eux. Et cela passe par l’acquisition d’un ERP moderne, qui permet la circulation d’une information homogène et actualisée en temps réel. Ainsi, tout le monde dispose de données justes, peu importe son rôle.

14h : livraison fournisseur

Début d’après-midi, nous sommes dans l’attente d’une livraison de matières premières. Surprise, elle est incomplète. Il manque des matières dont nous avions besoin. Là encore, il faut trouver des solutions pour que ce manque n’impacte pas la production. Malgré tous les échanges avec le fournisseur, nous n’étions pas au fait que la commande était incomplète. 

En renseignant les produits reçus dans l’ERP, nous pouvons ainsi voir les OF qui ne peuvent être lancés et adaptons la production. Nous en profitons également pour renseigner ce désagrément dans la fiche fournisseur, ce qui sert au taux de service et à son évaluation. Bien évidemment, nous le contactons pour accélérer la réception.

17h : contrôle de la qualité des produits finis

logiciel gpaoTous les secteurs industriels sont soumis à des lois. On se doit donc de proposer un produit fini qui respecte toutes ces réglementations (chaîne de froid pour l’alimentaire, traçabilité des matières premières…). L’outil informatique permet donc de gérer les certifications, les contrôles qualité, les fiches de non-conformité… Il permet également de tracer toutes les étapes de la production, tous les documents échangés avec les différents acteurs… Ainsi, en cas de réclamation client, nous sommes en mesure de fournir toutes les informations pour comprendre ce qu’il s’est passé, d’où vient le problème et comment le résoudre. 

Grâce à l’ERP, les systèmes de contrôles sont automatisés : par exemple, nous pouvons créer des listes de contrôles qualité auxquelles soumettre les matières premières (exigences du marché, législations, cahier des charges, composants d’un produit…). La ligne de production n’est alimentée que lorsque ces contrôles sont effectués et qu’ils sont concluants. 

À la fin de la journée, nous vérifions donc si les produits sont bien conformes, le taux de non-conformité et les actions à mettre en place pour les corriger.

18h : planification de la nuit et journée suivante

gpaoIl est essentiel d’ajuster le planning de production au quotidien. Pour cela, l’ERP industriel est notre meilleur allié. Les données sont mises à jour en temps réel, les modifications effectuées ce jour sont donc prises en compte. Les équipes qui prennent le relais ont donc une vision de ce qu’il s’est passé et de ce qu’ils doivent faire. Une nouvelle journée nous attend demain avec son lot de surprises !

Les outils numériques apparaissent comme de véritables facilitateurs pour le responsable de production, et plus généralement pour les PMI. En effet, ils répondent à de nombreuses problématiques au quotidien et engendrent des bénéfices notables : meilleure traçabilité, pertinence des informations à disposition, meilleur suivi… Vous hésitez encore ? N’hésitez pas à nous contacter pour échanger à ce sujet.

livre blanc ERP PMI

Raphaël Maudet

Par Raphaël Maudet, le 25/01/2020

Share This