S’équiper d’un ERP industriel, ou le renouveler, est une phase importante dans la vie d’une PMI. Il est donc indispensable de ne pas prendre ce choix à la légère. Plusieurs étapes sont à considérer dans cette démarche. Il est important d’évaluer les fonctionnalités du futur outil, bien évidemment, mais cela ne suffit pas. Il faut regarder bien au-delà. Dans cet article, nous vous guidons dans votre projet ERP.

Projet ERP industrie : commencer par un audit

audit erp industrieLa première étape indispensable pour aborder un projet ERP industriel est l’audit de l’existant. Il vise à mettre en évidence les objectifs du projet en analysant les bénéfices attendus par tous les services :  l’amélioration des processus, le partage d’information, la collaboration entre les métiers, la suppression des doubles saisies et des fichiers Excel… Cela permet de mettre en lumière les attentes de chacun, de définir les priorités, de tenir un guide pour éviter les sorties de piste lors du déploiement du logiciel.

L’audit est une étape organisationnelle nécessaire, surtout lorsque les processus déjà en place sont spécifiques au métier et peuvent être éloignés de ceux induits par l’ERP. C’est un excellent moyen de préparer l’entreprise au déploiement de l’ERP, pour faire en sorte que les utilisateurs s’approprient l’outil. Cela permet de mettre également en évidence des best practices. Il a pour but :

  • de rationaliser les processus, définir les bonnes pratiques tout en s’adaptant aux spécificités métier ;
  • de préparer l’entreprise au changement de SI en mettant en place une équipe projet et une organisation spécifique ;
  • de mettre en place un plan d’évolution organisationnel avant la mise en place de l’ERP industriel ;
  • de proposer un plan d’actions d’accompagnement au changement.

Cet audit préalable débouche généralement sur la rédaction d’un cahier des charges. Cependant, nous vous conseillons de le simplifier au maximum : décrire vos processus et vos cinq besoins prioritaires. Rien ne sert de vous lancer dans la rédaction d’un document de 200 pages et d’y passer des mois. Pourquoi ? Car mettre trop de détails peut freiner l’agilité de votre projet ERP. L’audit permet de mettre en évidence vos problématiques de manière concrète. Il constitue déjà une base solide pour rédiger votre cahier des charges et déployer votre ERP.

Choix ERP industriel : regarder au-delà des fonctionnalités

erp industrielL’audit préalable vous permet de mettre en évidence le choix de modules indispensables pour votre activité. Il doit bien évidemment couvrir les besoins des différents services de votre entreprise, mais attention, vos besoins vont évoluer dans le temps, notamment avec la digitalisation des entreprises manufacturières. Il y a 10 ans, les équipementiers de rang 2 ou 3 n’avaient pas besoin d’EDI, aujourd’hui c’est pourtant un critère indispensable. Dans le même esprit, la dématérialisation des processus n’était pas incontournable, aujourd’hui, c’est une évidence. Il faut faire votre choix sur le long terme, ne pas se focaliser sur les problématiques “du moment”. Il faut vous poser la question suivante : s’il y a 10 ans, on vous avait parlé d’e-commerce, de dématérialisation avec Korus, qu’auriez-vous fait ?

Si l’on est souvent tenté de choisir son futur logiciel ERP en étudiant les différentes fonctionnalités, il ne faut cependant pas s’en contenter. Bien au contraire : une solution ERP industrielle peut être très performante fonctionnellement, et pourtant ne pas correspondre à votre organisation. Le risque ? Vos collaborateurs ne verront pas tout le potentiel du logiciel, risquant que votre projet se solde par un échec cuisant.

Il est important de regarder au-delà de l’aspect fonctionnel. La technologie avec laquelle le logiciel a été développé (full web ou non), l’ergonomie, la méthodologie l’implémentation, la pérennité… sont des critères tout aussi importants et différenciants. Si vous choisissez aujourd’hui un ERP qui n’est pas full web, est-ce que cela a du sens ? Dans cinq ans, les ERP qui ne sont pas accessibles en ligne ne survivront pas.

De même, vos utilisateurs ont besoin d’un outil qui pourra évoluer dans le temps avec votre entreprise, qui s’adapte à leurs usages, qui n’ajoute pas de contraintes à l’exercice de leurs missions. Il faut que la solution s’intègre parfaitement dans le SI de l’entreprise, puisse s’interfacer avec d’autres outils tels que le MES ou la GMAO. Et surtout, le choix d’un ERP est stratégique pour une PMI, il est alors important que le logiciel choisi soit moderne et porté par un éditeur pérenne, à l’écart des soubresauts économiques.

Vous l’aurez compris, le choix de votre futur ERP n’est pas à prendre à la légère. Mais il ne doit pas se baser uniquement sur les fonctionnalités. Vous devez faire une vraie étude pour connaître tous vos besoins et déployer l’outil qui vous ressemble le plus. Au-delà de l’ERP, c’est un choix d’organisation pour le long terme que vous faites. Open-Prod est peut-être le logiciel qu’il vous faut. Pour le savoir, n’hésitez pas à nous contacter !livre blanc ERP PMI

Baptiste Liot

Par Baptiste Liot, le 15/11/2019

Share This