La maîtrise des coûts de revient est un élément primordial pour la gestion d’une entreprise industrielle. Mais les calculer n’est pourtant pas chose aisée. Plusieurs étapes sont nécessaires :

  • Évaluer et distinguer les charges variables et fixes
  • Analyser les charges fixes directes et indirectes
  • Ventiler les charges pour calculer les différents coûts (approvisionnement, production, administratif et distribution)

 

Comment et pourquoi calculer le coût de revient ?

En intégrant les bonnes données comptables, ce ne sont pas forcément des données comptables, c’est plus une anticipation des futures frais additionnels.

 

Le calcul reflétera vraiment le coût de production des produits. Il permettra de définir un prix de vente juste, compétitif  tout en préservant les marges. Tous les frais doivent alors être pris en compte : 

    • prix d’achat (matières premières, dépenses liées aux sous-traitants….)
    • coûts d’approvisionnement (frais de port, frais de douane, frais liés à l’achat de marchandises…)
    • coûts liés à la distribution et la commercialisation (transport, emballage, coût des ressources humaines…)
    • coûts administratifs (tous les coûts liés à l’administration)
    • amortissement des investissements

 

Les raisons d’un mauvais calcul du coût de revient

Aujourd’hui, la plupart des entreprises ne sont simplement pas capables de répertorier tous les frais liés à leur activité. Elles ne disposent pas de tous les éléments pour évaluer le coût de revient. Et cela influe directement sur leur marge, donc sur leur rentabilité

Pourquoi rencontrent-elles ces difficultés ? Lorsqu’on lance une activité, il est difficile de se projeter sur ces aspects, on se préoccupe en premier lieu de son chiffre d’affaires plutôt que de sa rentabilité.

Or, plus les volumes augmentent, plus on produit, plus on aura besoin d’être précis dans le calcul du coût de revient. De plus, les logiciels de production  actuels ne permettent pas toujours ce calcul : ils ne prennent pas en compte toutes les données, ce qui oblige l’entreprise à utiliser d’autres outils ou le faire à la main. Une tâche chronophage et soumise à un risque d’erreur élevé. 

Coût de revient : miser un ERP pour le calculer

ERP coût de revientDe nombreuses entreprises utilisent ainsi un outil maison (ou Excel) pour calculer leurs coûts de revient. Elles pourraient faire mieux : certains ERP proposent une fonctionnalité qui permet de simuler le coût de revient en quelques clics et gagner ainsi en fiabilité et en en temps. Cela évite les ressaisies et se base sur les bonnes informations pour obtenir un coût de revient très précis. Ainsi, le contrôle des marges est facilité.

Obtenir un coût de revient précis avec Open-Prod

Face aux besoins de ses clients, Open-Prod a intégré un moteur de calcul qui estime les frais et calcule automatiquement le coût de revient. Les frais étant souvent proportionnels à un volume, à un type de produit, l’outil permet de mettre en place des règles précises, indispensables afin  d’obtenir un prix de revient au plus près de la réalité. Les responsables des données techniques (nomenclatures et gammes de fabrication) peuvent ainsi établir le prix de revient, sur lequel est calculé le prix de vente, pour contrôler la marge. Sans règles de calculs, les estimations sont faites approximativement, pouvant entraîner des problèmes de rentabilité

 

Formule de calcul du coût de revient

Somme des charges directes et indirectes par rapport aux quantités produites. 

openprod

Par openprod, le 06/11/2020

Share This