Avec ou sans cahier des charges, l’entreprise doit alors trouver l’ERP industriel qui lui convient. En tant que consultant, vous recommandez, voire intégrez, certains partenaires. Cependant, il est parfois intéressant, pour disposer de nouvelles fonctions ou davantage de flexibilité, de rouvrir le spectre et proposer d’autres solutions. Le lancement d’un appel d’offres est alors inévitable. Alors, comment procéder ? Comment choisir le bon logiciel et/ou le bon intégrateur ?

Quels sont les enjeux de l’appel d’offres ?

appel d'offres erpPour trouver les partenaires susceptibles de répondre aux problématiques de votre client, diffusez le cahier des charges (ou le document décrivant les attentes) à plusieurs fournisseurs ERP potentiels pouvant répondre à ses besoins. En 2017, les ERP représentent 27 % du marché français des logiciels, cela fait du choix* ! Cela dit, rien ne sert de consulter 10 prestataires. Il vaut mieux concentrer vos efforts sur un choix plus réduit, permettant d’étudier en détail leurs offres.

Mettre en concurrence les éditeurs ou les intégrateurs permet de challenger leurs offres, les amener à s’adapter au client, et non le contraire, afin de répondre à la demande exacte. De nombreux ERP (et leurs intégrateurs) se reposent sur leurs acquis, sur leur réputation. De plus en plus de logiciels sont spécifiques à des secteurs d’activité, avec des fonctionnalités très ciblées : ces ERP “packagés” sont un moyen de réduire les coûts de déploiement et de développement. Le choix devra donc se faire entre l’importance des fonctionnalités proposées d’une part ou les coûts et temps de déploiement, de développement et de formation d’autre. C’est alors votre rôle de guider votre client vers la solution qui correspond le mieux à sa situation, sa maturité digitale. Votre objectivité sera véritablement un argument de taille dans le choix.

Les qualités que l’ERP industriel doit forcément posséder

fonctionnalités erpGénéraliste ou spécialisé, français ou non, au-delà des fonctionnalités, l’ERP doit posséder des atouts indispensables pour la bonne appropriation par les futurs utilisateurs :

  • La flexibilité

Il est indispensable que l’ERP soit flexible et évolue au fil du temps et des besoins de l’entreprise. Pour cela, choisissez un logiciel personnalisable, évolutif, et modulaire permettant d’obtenir une solution de gestion sur-mesure grâce à un paramétrage fin des fonctionnalités, et d’obtenir des écrans personnalisés adaptés aux différents utilisateurs.

  • La connectivité

Un autre aspect très important est la connectivité avec les autres outils du Système d’Information : le MES, la GMAO, le CRM… C’est essentiel pour centraliser l’ensemble des informations, pour assurer la mise à jour des données et leur circulation au sein de l’entreprise.

  • L’adaptabilité

En lien avec la flexibilité et la connectivité, l’ERP industriel doit s’adapter à l’entreprise, et non le contraire. Privilégiez une solution modulaire qui permet de déployer uniquement ce dont votre client a besoin. Souvent, il vous dira qu’il lui faut tout, mais y aller par étape permet de mettre en évidence les priorités, pour peu à peu s’adapter aux nouvelles attentes.

  • Le socle technologique

Choisissez un logiciel conçu avec des technologies récentes, qui permettent une évolution rapide de l’outil, et qui garantissent ainsi la pérennité et la robustesse certaine de la solution. Open-Prod se base sur les technologies Jasper, PostgreSQL et Python. Il a été créé sur des technologies fiables et connues : le framework Open object, ce qui assure une évolution constante et qui a fait la preuve de sa pertinence en entreprise.

  • L’ergonomie

Il est important que votre ERP industriel soit ergonomique pour apporter aux utilisateurs la flexibilité dont ils ont besoin grâce à une navigation facilitée. Par exemple, l’ERP Open-Prod pousse les informations utiles aux collaborateurs. L’ensemble des données est accessible en moins de deux clics, chaque métier peut créer ses propres tableaux de bord, des codes couleurs et alertes permettent d’obtenir des indications précises sur l’ensemble de l’activité. Et tout cela très simplement.

  • Le pricing

En version hébergée, un logiciel ERP coût environ 30 000 € pour cing utilisateurs. En version SaaS (ou web), la licence mensuelle revient à 60 € en moyenne par utilisateur**. De plus, de nombreux modèles de facturation sont maintenant disponibles : à l’utilisateur, au module, “loyer” de maintenance et d’hébergement… Vous avez ainsi l’embarras du choix pour proposer la solution idéale à votre client.

L’appel d’offres permet de challenger les différentes solutions présentes sur le marché pour votre client. Votre rôle de consultant lors de l’appel d’offres est de sélectionner les outils les plus adaptés aux problématiques des PMI. Veillez à ouvrir le champ des possibles, pour tomber sur la perle rare.

* Selon une enquête IDC de 2017
** Selon IT for Business

livre blanc consultant industriel

Baptiste Liot

Par Baptiste Liot, le 09/09/2019

Share This