La donnée occupe une place de plus en plus importante pour les entreprises industrielles. Et seules celles qui l’ont compris pourront tirer leur épingle du jeu dans les années à venir. L’heure est au partage des datas avec les fournisseurs, les clients… Vous devez alors disposer de solutions ouvertes. Mais pourquoi partager vos données ? Et comment ? Ce sont les questions auxquelles nous allons essayer de répondre dans ce nouvel article.

Choisir un ERP “ouvert” pour pouvoir rester maître de ses données

partage données erpMême si les relations se passent bien avec l’éditeur de votre ERP industriel, vous n’êtes pas à l’abri de vouloir en changer un jour ou que ce dernier cesse de maintenir le logiciel. Pouvoir récupérer vos données est alors un prérequis indispensable. Or, ce n’est pas toujours aussi facile qu’il y paraît. C’est pourquoi nous vous conseillons d’être vigilant quant à la capacité d’ouverture de votre solution industrielle. 

La récupération des données est une étape cruciale en cas de migration vers un autre ERP. Tout au long du processus de migration, il est important que les données soient préservées et fiables. Il faut donc que votre logiciel ait bien été paramétré dès le départ, que vous disposiez d’une base de données unique…

Choisir un ERP “ouvert” pour partager les données avec les différents partenaires

erp mesComme évoqué précédemment, l’ouverture des ERP permet de partager certaines données avec ses clients, ses fournisseurs… Pourquoi ? Car cela devient de plus en plus une condition pour la collaboration, sur fond d’usine 4.0 et de transformation numérique. Les clients ont besoin de certaines de vos données pour prévoir leur activité, vous avez besoin d’avoir accès aux données de vos fournisseurs pour anticiper vos ordres de fabrication… 

Votre ERP permet de construire un référentiel structuré et commun aux différentes parties prenantes ayant besoin d’avoir accès à l’information. Comment ? En le connectant aux applications des clients et des fournisseurs, en créant des accès sécurisés, des APIs, des échanges EDI, des plateformes de commandes…

Choisir un ERP “ouvert” pour faciliter la circulation des données en interne

erp industriel dataAvant de penser au partage des données avec l’extérieur de l’entreprise, il est important d’opter pour un ERP industriel qui facilite la circulation des données en interne. En le connectant aux autres outils de votre système d’information, vous disposez de données fiables, mises à jour en temps réel et facilement consultables par tous. De plus, vos collaborateurs n’ont plus besoin de saisir plusieurs fois les informations. Par exemple, le lien entre le service commercial et la production se fait automatiquement : à chaque commande, un OF est généré, sans avoir besoin de le saisir manuellement. L’ERP se connecte au MES (Manufacturing Execution System) et vient récupérer les données de production des machines (nombre de pièces fabriquées, pièces défectueuses…). 

Le cloisonnement des données est terminé : vous centralisez toutes les informations dans un référentiel unique et pouvez attribuer des droits d’accès à vos collaborateurs pour contrôler l’accès aux données. 

Choisir un ERP “ouvert” : est-ce sécurisé ?

gpaoQuand on pense à un logiciel “ouvert”, on pense tout de suite à l’aspect sécuritaire. Cependant, vous gardez un contrôle total sur la confidentialité de vos données. Les accès sont réglementés et paramétrés directement dans le logiciel. Les ERP industriels d’aujourd’hui respectent les contraintes de chaque secteur et sont paramétrables pour s’y conformer. Parmi les différentes réglementations, on pense au RGPD, IPICS, aux normes d’échanges sécurisés…

En 2020, l’heure est au partage des données… avec des contrôles sécurisés ! Et l’ERP industriel ne déroge pas à la règle. Notre logiciel est Open-Source, nous prônons donc la transparence, et cela passe par l’ouverture de notre logiciel, tout en respectant les normes réglementaires. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à contacter nos experts industriels.

livre blanc erp industriel

 

Raphaël Maudet

Par Raphaël Maudet, le 07/04/2020

Share This